Présentation de la monnaie locale

Le site dédié à la monnaie locale est ouvert : http://peche-monnaie-locale.fr
Mais tout est parti d’ici :

Bienvenue sur la page monnaie locale !

Si ce projet vous intéresse, vous pouvez participer aux 2 concours :

  1. pour le nom de la monnaie : cliquez ici pour en savoir +
  2. pour le graphisme des billets : cliquez ici pour en savoir +

Vous pouvez aussi rejoindre le collectif monnaie locale : nos prochaines rencontres sont annoncées dans l’agenda, ou bien contactez-nous.

Enfin, vous trouverez ci-dessous toutes les réponses à vos questions :

  1. A quoi ça sert ?
  2. Comment ça marche ?
  3. Comment l’utiliser ?
  4. Où l’utiliser ?
  5. Combien ça vaut ?
  6. Comment l’obtenir ?
  7. Qui peut l’utiliser ?
  8. Est-ce bien légal ?
  9. Gratuité, troc, SEL, monnaie locale : quelles différences ?
  10. Être strict ou ne pas être strict, that is the question…
  11. Papier et/ou électronique ?
  12. Fonte… ou pas fonte ?
  13. Comment seront les billets ?
  14. Qui sommes-nous ?
  15. Quelle gouvernance ?
  16. Quelles sont nos valeurs ?
  17. Où en est le projet ?
  18. Ressources pour aller plus loin

Si vous n’avez pas trouvé votre réponse ==> posez votre question dans les commentaires 🙂

 

A quoi ça sert ?

La monnaie locale est une solution locale pour répondre au désordre global : crise économique, crise écologique, crise politique.

La monnaie locale est un outil de transformation sociétale, qui permet :

  1. d’encourager l’économie réelle et locale
  2. de réduire notre empreinte écologique
  3. de combattre la spéculation et les paradis fiscaux

Ce graphisme montre les circuits monétaires, sans puis avec monnaie locale :

Circuits monétaires : avec et sans monnaie locale

 

La monnaie locale est enfin une expérience démocratique, locale et participative, où les citoyens se réapproprient l’économie pour la rendre plus humaine.

Pour en savoir plus :

[retour en haut]

 

Comment ça marche ?

Lorsqu’aujourd’hui vous dépensez 10 € chez un commerçant, celui-ci les dépose à la banque et très vite ces 10 € alimentent le système monétaire international, avec toutes ses dérives : paradis fiscaux, finance spéculative, mondialisation…

Avec une monnaie locale, au contraire, vous avez l’assurance que votre argent ne sera jamais mal utilisé : seuls des échanges de l’économie réelle et locale seront permis.

En utilisant la monnaie locale plutôt que des euros, vous contribuez à :

  • renforcer l’économie réelle et locale
  • affaiblir l’économie spéculative et prédatrice

Monnaie locale : image du seau

[retour en haut]

 

Comment l’utiliser ?

C’est très simple : une monnaie locale s’utilise exactement comme l’euro… sans en avoir les inconvénients !

Au lieu de payer en euro, vous payez en monnaie locale, c’est tout.

Les avantages d’une monnaie locale sont intrinsèques, il n’y a rien de particulier à faire pour qu’ils se manifestent.

[retour en haut]

 

Où l’utiliser ?

L’objectif est de rendre son utilisation la plus facile possible.

Ainsi, vous pourrez utiliser la monnaie locale pour la majorité de vos échanges :

  • pour acheter des biens : faire vos courses, acheter du pain, le journal, régler la pharmacie,…
  • pour payer des services : coiffeur, plombier, électricien, médecin,
  • tous les types d’échange sont possibles : entre particuliers (C2C), entre particuliers et entreprises (B2C), et entre entreprises (B2B)

L’objectif de notre association est d’inclure au maximum les entreprises, afin que la monnaie locale puisse être utilisée par tous et puisse circuler à grande échelle. Plus nous serons nombreux à l’utiliser, particuliers comme entreprises, et plus son pouvoir de transformation sociétale sera important.

La liste des entreprises et prestataires qui acceptent la monnaie locale sera publiée sur notre site ainsi que dans la presse, sur affiches, prospectus…

Une fois la monnaie lancée, le réseau des entreprises augmente généralement avec le temps (la valeur d’un réseau augmentant avec le nombre de ses membres).

Cependant, certains prestataires seront probablement un peu plus difficiles à convaincre : RATP, EDF, GDF, bailleurs, trésor public (taxes et impôts nationaux), …

Enfin, d’un point de vue géographique, nous avons choisi de démarrer à Montreuil car c’est là que se situe notre action.

Toutefois, notre région étant petite et très connectée, nous avons prévu de rendre notre projet duplicable à 100%, afin que d’autres territoires puissent utiliser la monnaie locale et lui donner une envergure régionale.

Viralité de la monnaie régionale
Viralité de la Monnaie locale (indicatif)

[retour en haut]

 

Combien ça vaut ?

La monnaie locale a la même valeur faciale que l’euro :

1 pêche* = 1 euro  

*nom provisoire

Cette parité permet de simplifier son usage : pas de calcul à faire, pas de conversion, comptabilité simplifiée, paiement partiel en monnaie locale…

[retour en haut]

 

Comment l’obtenir ? 

Des comptoirs d’échange vous permettront de convertir vos méchants euros en gentilles pêches.

Ces comptoirs seront, dans l’idéal, très faciles d’accès : installés dans différents quartiers, ouverts en continu…

Cependant, nos moyens limités risquent dans un 1er temps de nous obliger à n’ouvrir qu’à certains endroits et à certaines heures.

Si nous arrivons à mettre aussi en place une version électronique de la monnaie locale, la conversion sera aussi grandement facilitée.

[retour en haut]

 

Qui peut l’utiliser ? 

Tout le monde !

C’est un des grands avantages d’une monnaie locale, tout le monde peut l’utiliser : citoyens et citoyennes, associations, entreprises, mairies, établissements publics,…

[retour en haut]

 

Est-ce bien légal ?

Oui ! La preuve, c’est qu’aujourd’hui +15 monnaies locales sont déjà utilisées partout en France : à Toulouse, à Brest, à Villeneuve s/ Lot, à Romans s/ Isère… Et de nombreux projets sont en émergence :

Monnaies locales en France

Légalement, une monnaie locale a le même statut qu’un ticket restaurant : c’est un bon d’achat qui circule dans un réseau de personnes et d’entreprises qui l’acceptent.

Selon le code monétaire et financier, article L521, chapitre 3 alinéa 1 :

une entreprise peut fournir des services de paiement fondés sur des moyens de paiement qui ne sont acceptés, pour l’acquisition de biens ou de services, que […] dans un réseau limité de personnes acceptant ces moyens de paiement.

« Personne » s’entend comme personne physique (un citoyen) et/ou personne morale (une entreprise, une association).
[retour en haut]

 

Gratuité, troc, SEL, monnaie locale : quelles différences ?

Gratuité, troc, SEL, monnaies locales sont différentes alternatives au système marchand. Loin d’être concurrentes, ces alternatives sont complémentaires.

On peut faire un parallèle avec les AMAP et les jardins partagés : complémentaires, et alternatives à l’agro-industrie.

Chacune de ses alternatives à ses avantages et ses inconvénients, ses forces et ses faiblesses.

Voici une comparaison succincte du SEL et de la monnaie locale :

SEL Monnaie locale
Utilisé par particulier particulier, entreprise, institution
Type d’échange services (principalement) services et produits
Taille typique 100 personnes 1000 personnes + 100 entreprises
Comparaison accessible aux personnes sans ressource utilisée pour différents types d’échanges et par plus de personnes

[retour en haut]

 

Sélectionner ou ne pas sélectionner…that is the question !

La question de restreindre – ou non – l’utilisation de la monnaie locale aux entreprises les plus vertueuses s’est posée dans la plupart des projets.

A Montreuil, nous pensons que la monnaie locale a besoin d’être utilisée à grande échelle pour véritablement transformer la société.

D’autre part, les avantages d’une monnaie locale (rappelés ici) sont intrinsèques et sont suffisamment importants – voire révolutionnaires – pour se suffire à eux-mêmes.

Nous défendons ainsi l’idée qu’il n’est pas nécessaire d’en rajouter, et d’avoir des critères et des objectifs additionnels. De plus, ces critères de sélection stricts sont souvent contre-productifs, car ils cantonnent la monnaie locale à des micro-réseaux de « convertis », limitent son déploiement et donc son pouvoir de transformation.

Nous défendons ainsi l’idée qu’il ne faut pas imposer dès le départ trop de critères de sélection.

Enfin, cela permet de se placer dans une démarche d’ouverture et de non-discrimination, et de favoriser un changement progressif et en douceur du système économique.

[retour en haut]

 

Papier et/ou électronique ?

Les monnaies locales sont parfois 100% papier, ou 100% électroniques, et parfois les deux à la fois.

Dans notre cas, nous avons choisi d’avoir d’abord une version papier : palpable, réelle, échangeable, à basse-technologie – cette solution nous semble la mieux adaptée.

Toutefois, et afin de faciliter son utilisation, nous essayerons de lui adjoindre une version électronique : par internet, SMS ou par carte.

[retour en haut]

 

Fonte… ou pas fonte ?

Certaines monnaies locales sont fondantes, d’autres pas. La monnaie fondante perd 2% de sa valeur au bout de 3 ou 6 mois. L’utilisateur doit alors payer une vignette qui redonne au billet sa valeur initiale. La fonte permet d’accélérer la circulation d’une monnaie, ce qui est bénéfique à tous (en partant du principe que « ce sont les échanges qui créent la richesse“).

La fonte est aussi un dispositif efficace contre l’accumulation, et incite à mieux faire circuler la richesse et donc à mieux la distribuer.

Dans notre cas, nous avons choisi de ne pas mettre en place de fonte, dans un 1er temps.

Pour 2 raisons :

  • la fonte est toujours compliquée à expliquer, et suscite beaucoup de méfiance/résistance (« vous me volez mon argent ! »)
  • la fonte est lourde à mettre en place en terme de logistique : système de tampon ou de vignette, à utiliser tous les 3-4-6 mois…

La fonte pourra toujours être ajoutée ultérieurement, si le collectif le décide.

[retour en haut]

 

Comment seront les billets ?

Pour les billets, nous avons pris plusieurs décisions :

  • tailles identiques à ceux de l’euro, afin de faciliter la vie des commerçants et la tenue d’une caisse
  • un papier aussi proche que possible d’un billet de banque : léger, résistant, infroissable…
  • de plusieurs dispositifs de sécurité, afin de limiter au maximum le risque de contrefaçon
  • enfin, pour le graphisme des billets, nous invitons chacune et chacun à participer à la grande campagne participative !

Concernant la sécurité, le risque zéro n’existe pas – après tout, même les euros se font copier ! Mais de nombreuses sécurités sont possibles : papier filigrané, insert métallique, encre fluo, gauffrage, relief…

Nos billets seront au moins aussi sécurisés que les tickets restaurants – pas d’inquiétude à avoir, donc.

Nous avons une collection géniale de billets de monnaie locale, cliquez-ici pour la voir !

Collection de billets de monnaie locale

[retour en haut]

 

Qui sommes-nous ?

Nous  sommes un collectif citoyen issu de l’association « Montreuil en Transition ». Notre collectif est ouvert à toutes et à tous : créons notre monnaie locale ensemble !

[retour en haut]

 

Quelle gouvernance ?

Une monnaie locale est aussi une aventure de démocratie locale et participative. La monnaie est un outil quotidien, à la base de toute société. Il est ainsi primordial que l’ensemble de la société puisse se l’approprier et décider de son utilisation.

Les enjeux de gouvernance sont donc essentiels : qui décide, et comment ?

Nous proposons donc que chaque utilisateur puisse prendre une part active aux décisions, grâce à 3 collèges : collège des citoyens, collège des entreprises, collège des institutions.

Gouvernance de la monnaie locale

Les modalités de prise de décision n’ont pas encore été décidées (vote, consentement, consensus etc.).

[retour en haut]

 

Quelles sont nos valeurs ?

Notre charte présente les valeurs qui nous définissent. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici.

Ces valeurs sont résumées en 4 points :

  • La monnaie locale stimule l’activité économique locale
  • La monnaie solidaire favorise le partage et l’entraide
  • La monnaie écologique favorise des échanges respectueux de la planète
  • La monnaie citoyenne est un instrument de démocratie et non de pouvoir

[retour en haut]

 

Où en est le projet ?

Aujourd’hui, nos priorités sont de :

  • réussir la campagne participative pour le nom et le graphisme des billets
  • aller à la rencontre des citoyens, des associations, des entreprises…
  • préparer le lancement pour la rentrée 2013.

[retour en haut]

 

Ressources pour aller plus loin

Si le sujet des monnaies locales vous passionne, voici quelques sources et ressources pour aller plus loin :

Sites internet

 

  1. la fiche « monnaie locale » du mouvement Colibris : très bien conçue, synthétique
  2. le site national des monnaies locales complémentaires : la référence !
  3. la page wikipédia sur les monnaies locales
  4. le guide de mise en oeuvre d’une monnaie complémentaire locale : très complet, très pratique !

Film

 

  1. « SOL Violette, l’éclosion d’une monnaie“ : un très bon documentaire sur le projet de nos amis Toulousains
  2. « 10 monnaies locales en 60 minutes » : un condensé de reportages sur les monnaies locales en Europe.
  3. « La monnaie, du pouvoir d’Achat au pouvoir d’Être« , de Philippe Derudder
  4. « La double face de la monnaie« , de Vincent Gaillard et Jérôme Polidor

Livres

  1. « Monnaies régionales. De nouvelles voies vers une prospérité durable », de Lietaer Bernard et Kennedy Margrit
  2. « Désobéir à l’argent« , du collectif Les Désobéissants
  3. « Reconsidérer la richesse », de Patrick Viveret

[retour en haut]

17 Responses to Présentation de la monnaie locale

  1. Pingback : Transition France – La monnaie locale au JT de France 3

  2. Pingback : Transition France – TVM Est Parisien : une monnaie locale à Montreuil !

  3. Pingback : TVM Est Parisien: une monnaie locale à Montreuil ! » Montreuil en Transition

  4. Pingback : Transition France – TVM Est Parisien: une monnaie locale à Montreuil !

  5. Pingback : Grand concours : dessinez la monnaie locale ! » Montreuil en Transition

  6. Pingback : Café monnaie locale : à quoi ça sert, comment ça marche ? » Montreuil en Transition

  7. Pingback : Happy Families sur RFI (2e fois !) | Happy Families

  8. Pingback : L’été de la monnaie locale » Montreuil en Transition

  9. Pingback : La Pêche sur LCI

  10. Pingback : Conférence & présentation de « La Pêche », 1 octobre à la salle des fêtes de la mairie » Montreuil en Transition

  11. Pingback : Présentation du Projet | Une autre monnaie

  12. Pingback : Compte rendu de la réunion du 22 octobre 2013 | Monnaies Parisiennes

  13. Pingback : L’été de la monnaie locale | La Pêche, monnaie locale

  14. Pingback : MONNAIE LOCALE COMPLEMENTAIRE : ET NOUS ? (FINI/orth ok) | XYetZ

  15. Pingback : MONNAIE LOCALE COMPLEMENTAIRE : ET NOUS ? | XYetZ

  16. RUMIZ Michel dit :

    interessant mais comment vous acquittez vous de la TVA sur les transactions? RUMIZ

  17. Lempeseur dit :

    Bonjour,

    Je suis Stéphane, habitant de Guyancourt dans les Yvelines et participe au lancement d’une MLC dans ma région.
    Je réfléchis sur une liste de critères à établir pour sélectionner les professionnels à prospecter.
    J’ai bien compris que la vôtre est courte.
    Je serai cependant curieux de la connaitre.
    Merci par avance de votre réponse
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook


*