Où en sont la Transition et la permaculture à Montreuil ?

La permaculture et la transition à Montreuil reflètent assez fidèlement le paradoxe que nous vivons en ce moment : alors que de plus en plus de personnes, se rendant compte de l’inefficience des structures (partis politiques, grands syndicats, institutions) désormais inaptes à changer le monde, essayent d’inventer autre chose, trop peu d’initiatives (en général de type associatif, souvent à effet médiatique) permettent de répondre à cet espoir.

Dans notre commune, la permaculture (historiquement à l’origine du Mouvement des territoires et villes en transition) n’est timidement apparue (depuis 2011) qu’à travers les rares personnes formées au CCP (Cours Certifié de Permaculture), comme Jérémie Ancelet, qui organise des initiations au Sens de l’Humus, le permapiculteur Jérôme Veil ou Peter Benoit, qui participe à plusieurs actions locales. L’année 2014 va lancer une dynamique avec la préparation des Estivales de la permaculture à Montreuil et l’accueil local du CCP orienté permaculture urbaine, d’Antoine Talin. Parmi la vingtaine de stagiaires formés localement, Christophe Bichon, du Sens de l’humus participera activement aux Estivales.

Concrètement, un groupe local est en train d’émerger, majoritairement représenté par des adhérents des deux associations se revendiquant de la permaculture que sont Le sens de l’humus et Rêve de Terre. Ce groupe envisage de profiter de la préparation d’un prochain festival aux murs à pêches de Montreuil, pour organiser, dans la mesure de ses moyens, des actions de sensibilisation et des ateliers, pour élargir sa base et développer la permaculture à Montreuil.

La transition (toujours au sens permacole) est représentée depuis 2012 par l’association Montreuil en Transition. Une dizaine de militants peuvent se prévaloir depuis deux ans :

– du festival Tous acteurs ! impliquant plusieurs associations et une soixantaine d’événements sur un mois entier

– d’actions ciblées comme Faites du fric ! Les Incroyables Comestibles, Ent’& Libres ! (journée de la gratuité) et zones de gratuité, souvent associées à d’autres structures,

– de la préparation plusieurs mois d’un Forum ouvert, malheureusement annulé

– de la gestation de la monnaie locale de Montreuil, désormais autonome sous forme associative.

Le Festival des Utopies Concrètes, et principalement sa branche Récupe, a par ailleurs réussi en 2014 son Festirécup’ des enfants, notable par sa préparation festive dans l’animation d’enfants de centres de loisirs de la ville durant deux mois, et participe à la convergence des Alternatiba, en lien avec les territoires et villes en transition francilens, mais aussi avec le Collectif (national) pour une transition citoyenne.

On le voit, le paradoxe de la demande (individuelle) grandissante, notamment en formation permacole, et d’une trop faible proposition (associative) ne rend qu’imparfaitement compte des potentiels, car les énergies nouvelles se manifestent, pour peu que les militants présents ne s’épuisent pas. Ceux-ci doivent continuer de tracer leur sillon, (d’où l’intérêt de bordures permacoles comme les Café permaculture & transition proposés par Rêve de Terre) et transmettre les projets fédérateurs tels que CASATerre, ou Montreuil-aux-Pêches en son temps.

Publié le dimanche 10 août 2014 sur le site de Rêve de Terre.

Cette entrée a été publiée dans Comprendre, Compte-rendu. Placez un signet sur le permalien.

One Response to Où en sont la Transition et la permaculture à Montreuil ?

  1. Pingback : Où en sont la Transition et la permacult...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Connect with Facebook

*